Archives par mot-clé : Robert Merle

Robert Merle – Fortune de France -4- Le Prince que Voilà

1572-1588 : années ” venteuses et tracasseuses ” où catholiques et protestants continuent de s’entredéchirer. Quittant de nouveau son château périgourdin, le huguenot Pierre de Siorac retrouve Paris où il devient le médecin, puis l’agent secret d’Henri III. Mûri, mais non vieilli, Pierre va découvrir, au cours de périlleuses missions, les menaces qui guettent le royaume, à l’heure où l’ambitieux Philippe II d’Espagne arme contre le roi de France le bras du duc de Guise, chef redouté de la Ligue… Continuer la lecture de Robert Merle – Fortune de France -4- Le Prince que Voilà

Robert Merle – Le Jour Ne Se Lève Pas Pour Nous

Il existe deux sortes de sortes de sous-marins : les grands et les moins grands. Ces derniers sont les sous-marins d’attaque. Les plus grands sont les SNLE : sous-marins nucléaires lanceurs d’engins. Ainsi le romancier de Fortune de France entame-t-il son récit d’une patrouille ordinaire à bord d’un de ces bâtiments, sur les pas d’un jeune médecin militaire, parmi ces marins pour qui, des semaines durant, le jour ne se lève pas. Leurs missions, leurs compétences, leur langage, les problèmes humains singuliers auxquels les confronte leur étrange métier : rien n’a échappé à son regard passionné, chaleureux, désireux de tout voir et de tout comprendre. Rigoureuse et précise comme un reportage, cette chronique est captivante de bout en bout. Car ces hommes sont comme nous, ils ont leur caractère, leurs soucis, leurs moments de gaieté ou leur mal de dos… Continuer la lecture de Robert Merle – Le Jour Ne Se Lève Pas Pour Nous

Robert Merle – La Mort est mon Métier

Rudolf Lang est en 1913 un jeune allemand de 13 ans vivant à un en Allemagne dans une famille modeste mais dont l’autorité familiale est très puissante. Le père de Rudolf a  décidé qu’il devra devenir prêtre lorsqu’il en aura l’âge. Mais il ne veut aucunement entre  dans le clergé mais plutôt entrer dans l’armée. Il fait donc quelques fugues et essaie de  prendre des transports pour aller au front de la première Guerre Mondiale. Le problème  c’est qu’il faut avoir seize ans et il est donc renvoyé chez lui. Le père décède en 1914 et c’est donc Rudolf le seul homme de la famille qui doit prendre la direction. Il s’engage à la Croix Rouge pour soigner les blessés de la guerre. Là il fait la connaissance d’un officier et il lui fait part de son vœu d’entrer dans l’armée alors qu’il n’a encore que 15 ans. Continuer la lecture de Robert Merle – La Mort est mon Métier

Robert Merle – Malevil

Une guerre atomique dévaste la planète, et dans la France détruite un groupe de survivants s’organise en communauté sédentaire derrière les remparts d’une forteresse. Le groupe arrivera-t-il à surmonter les dangers qui naissent chaque jour de sa situation, de l’indiscipline de ses membres, de leurs différences idéologiques, et surtout des bandes armées qui convoitent leurs réserves et leur «nid crénelé» ? Continuer la lecture de Robert Merle – Malevil

Robert Merle – Un Animal Doué de Raison

«Bi et Fa, les deux dauphins, le regardaient, ni amicaux, ni hostiles.- Eh bien, Bi, dit Sevilla, tu ne dis rien ?- Maintenant, je ne parle plus. Maintenant je nage.- Pourquoi ?- Je ne veux plus parler la langue des hommes.- Moi non plus, dit Fa tout d’un coup.- Pourquoi ? dit Sevilla en se tournant vers lui.Fa ne répondit pas.- Pourquoi, Bi ?Bi le regarda alternativement de l’œil droit puis de l’œil gauche… Elle dit d’une voix criarde, nasillarde et parfaitement distincte : – L’homme n’est pas bon.» Continuer la lecture de Robert Merle – Un Animal Doué de Raison

Robert Merle – Fortune de France -2- En Nos Vertes Années

1563-1567 : quatre années de paix entre catholiques et protestants de France. Paix fragile, mais suffisante pour que Pierre de Siorac, héros de Fortune de France, et son frère Samson soient envoyés par leur père étudier la médecine à Montpellier.Voici nos deux frères huguenots sur les grands chemins du royaume, puis parmi les docteurs et apothicaires de l’Ecole de Médecine fameuse dans toute l’Europe. Dissections nocturnes, sorcellerie, amours de grandes dames ou de ribaudes, fréquentation des athées et des sodomites… Continuer la lecture de Robert Merle – Fortune de France -2- En Nos Vertes Années