Archives par mot-clé : Alexandre Jardin

Alexandre Jardin – Bille en Tête

Alexandre Jardin - Bille en TêteAvec ses seize ans en bandoulière, Virgile veut désormais vivre tout haut et non plus chuchoter sa vie dans les couloirs d’une école. Adolescent charmeur, doué d’une gaieté infernale, il séduit une amie de son père fort riche : Clara.De nuits d’amour dans les hôtels, où on les prend pour mère et fils, en descentes dans les magasins de jouets, leur liaison prend une tournure de conte de fées amoral ; mais déjà se dresse le père de Virgile qui n’apprécie guère que son fils se conduise en «gigolo»…Seule sa grand-mère, l’Arquebuse, semble le comprendre. Continuer la lecture de Alexandre Jardin – Bille en Tête

Alexandre Jardin – Des gens très bien

 

Des gens très bienTandis que mon père s’endort peu à peu contre moi, je lui parle une dernière fois : Plus tard, tu ne pourras pas vivre avec le secret des Jardin. Il te tuera… Tu feras un livre, Le Nain Jaune, pour le camoufler. Au même âge que toi, j’en ferai un, Des gens très bien, pour l’exposer. Et je vivrai la dernière partie de ta vie… La mienne. Dors mon petit papa, dors… Ce livre aurait pu s’appeler « fini de rire ». C’est le carnet de bord de ma lente lucidité. Loin de tirer à bout portant sur son grand-père dans un « famille, je vous hais » simpliste, Alexandre Jardin se livre à l’autocritique poignante de sa propre vie de mascarade, comme peu de romanciers auréolés de gloire ont eu le courage de le faire. Marine Landrot, Télérama. Continuer la lecture de Alexandre Jardin – Des gens très bien

Alexandre Jardin – Le Zubial

Alexandre Jardin - Le Zubial«Le jour où mon père est mort, le 30 juillet 1980, la réalité a cessé de me passionner. J’avais quinze ans, je m’en remets à peine. Pour moi, il a été tour à tour mon clown, Hamlet, d’Artagnan, Mickey et mon trapéziste préféré ; mais il fut surtout l’homme le plus vivant que j’ai connu.Pascal Jardin, dit le Zubial par ses enfants, n’accepta jamais de se laisser gouverner par ses peurs. Le Zubial avait le talent de vivre l’invivable, comme si chaque instant devait être le dernier. L’improbable était son ordinaire, le contradictoire son domaine.S’ennuyait-il au cours d’un dîner ? Il le déclarait aussitôt et quittait la table, en baisant la main de la maîtresse de maison. Désirait-il une femme mariée ? Continuer la lecture de Alexandre Jardin – Le Zubial

Alexandre Jardin – Les Coloriés

 

Alexandre Jardin - Les ColoriésUn monde sans adultes est possible. A des milliers de kilomètres de la France vit un peuple qu’aucune carte n’a jamais répertorié : les Coloriés. Turbulents, sincères et gobeurs d’instants, ils vivent dans un univers sans adultes où l’enfance et le jeu sont devenus une culture à part entière. En 2003, l’ethnologue Hippolyte Le Play rencontre à Paris Dafna, une jeune et ravissante représentante du peuple colorié. Imprévisible, gouvernée par ses émotions et ses désirs fantasques, cette ” grande petite fille ” le bouleverse immédiatement. Mais les Coloriés ne sont pas oiseaux que l’on apprivoise facilement. Continuer la lecture de Alexandre Jardin – Les Coloriés