Archives de catégorie : Philosophie

Ajahn Chah – Tout apparaît, tout disparaît

Ajahn Chah - Tout apparaît, tout disparaîtSoigneusement compilé, cet ouvrage reprend des enseignements d’Ajahn Chah énoncés en diverses circonstances ainsi que des anectotes sur sa vie, depuis l’apprentissage difficile de la vie de moine jusqu’à ses dernières années, et sur ses relations avec ses disciples. De façon vivante et simple il présente les enseignements bouddhiques les plus fondamentaux sur l’impermancence et la souffrance tout en délivrant nombre de conseils pratiques sur la méditation et la vie quotidienne. Continuer la lecture de Ajahn Chah – Tout apparaît, tout disparaît

Alexandre Jollien – La Construction de Soi

51Gb4yXyGAL._La Construction de soi rassemble une série de lettres qui dessinent un usage de la philosophie envisagée comme un mode de vie, une thérapeutique de l’âme. Ici, les philosophes sont interpellés et mis à l’épreuve. Tour à tour, le lecteur côtoie Boèce, Epicure, Schopenhauer, Spinoza ou Etty Hillesum. Ces guides présentent des voies pour se dégager du passé, des regrets ou de la haine de soi. Ils invitent à se libérer du regard d’autrui et ouvrent au risque de l’acceptation. Alexandre Jollien propose un dialogue intérieur qui prend la forme d’une correspondance adressée à Dame Philosophie, cette figure allégorique dont Boèce imagina recevoir la visite alors qu’il attendait dans sa prison d’être exécuté. Continuer la lecture de Alexandre Jollien – La Construction de Soi

Alexandre Jollien – Le philosophe nu

41zTI5QhE3L._SY445_Comment vivre plus librement la joie quand les passions nous tiennent ? Comment oser un peu de détachement sans éteindre un coeur ? Eprouvé dans sa chair, Alexandre Jollien tente ici de dessiner un art de vivre qui assume ce qui résiste à la volonté et à la raison. Le philosophe se met à nu pour ausculter la joie, l’insatisfaction, la jalousie, la fascination, l’amour ou la tristesse, bref ce qui est plus fort que nous, ce qui nous résiste… Convoquant Sénèque, Montaigne, Spinoza ou Nietzsche, il explore la difficulté de pratiquer la philosophie au coeur de l’affectivité. Continuer la lecture de Alexandre Jollien – Le philosophe nu

Aldous Huxley – Les portes de la perception

416XET398QL._SY445_Par l’ingestion de mescaline, Aldous Huxley rejoint à son tour le paradis artificiel de Nerval et Baudelaire. Mais l’originalité de cette expérience tient à la volonté scientifique qui l’anime : en 1954, c’est sous contrôle médical que le romancier absorbe la drogue dans le but d’ouvrir, selon l’expression de William Blake, ” les portes de la perception ” et de ” connaître, par l’intérieur, ce dont parlaient le visionnaire, le médium, et même le mystique, le miracle […] de l’existence dans sa nudité, la réalité manifestée “. Outre ce récit initiatique, éponyme de l’ouvrage, sont rassemblés ici des essais qui témoignent d’une recherche spirituelle constante depuis La Philosophie éternelle (1945). Continuer la lecture de Aldous Huxley – Les portes de la perception